Que vous soyez propriétaires ou demi-pensionnaires, tous les cavaliers ne disposent pas forcément de carrière ou d’un manège pour travailler leur cheval. En été, vous aurez moins de problèmes, mais en hiver les journées sont plus courtes, et les terrains humides. Avec un peu d’imagination, vous pourrez, même en hiver, travailler votre cheval !

Travailler son cheval sans carrière en été

Durant l’été, les terrains sont plus secs et donc plus praticables pour travailler votre cheval. Découvrez les différentes solutions si vous ne disposez pas de carrière.

Travailler votre cheval dans le pré

Travail du cheval dans un pré

La solution la plus simple pour travailler votre cheval est le pré. Grâce à des piquets, vous pouvez délimiter un espace de travail dans un coin de votre pré. Néanmoins, ce n’est pas idéal pour la pousse de l’herbe, il faut donc veiller à changer régulièrement de tracé et d’endroit pour laisser reposer l’herbe.

Si vous ne disposez pas de piquets, vous pouvez également monter directement dans le pré de votre cheval (s’il n’y a pas de trous). Néanmoins, veillez à être accompagné les premières fois, car certains chevaux peuvent adopter le même caractère que lorsqu’il est libre au pré. Personnellement, nous montons mon cheval dans un pré laissé en jachère, car je souhaite séparer son espace de travail avec son espace de repos.

Vous pouvez également avec l’accord des agriculteurs, monter dans leurs champs ! Quand le foin est ramassé, le terrain est idéal pour travailler votre cheval sans abîmer le sol. Faites tout de même le tour du terrain pour repérer d’éventuels trous ou monticule de terre.

Une fois sur le terrain, vous prendrez rapidement vos aises avec l’espace et apprécierez encore plus le travail à cheval dans un pré que dans une carrière !

Partez en balade 

La balade est très bon moyen en été comme en hiver pour travailler votre cheval ! Les longues balades ou randonnées sont excellentes pour améliorer son endurance et son souffle. En plus, les variations de terrains et d’allures permettent de solliciter les abdominaux, le dos et les tendons de votre cheval. Très souvent, j’alterne entre une longue balade, rênes longues, pour qu’on mon cheval se détende et puisse regarder le paysage, et une balade au rythme d’un trotting avec une paire de rênes allemandes pour gagner en intensité et pousser dans son dos, tête basse.

Travailler son cheval sans carrière en hiver

En hiver, les journées sont de plus en plus courtes et il fait de plus en plus froid. Une situation complexe lorsqu’un cavalier souhaite travailler son cheval en fin d’après midi sans installation.

Travailler à pied votre cheval

Travail du cheval en longe

Le travail à pied est souvent laissé aux oubliettes par beaucoup de cavaliers, mais il est très efficace pour travailler la complicité avec votre cheval, mais également pour travailler votre cheval sans qu’il est à supporter le poids du corps du cavalier sur le dos. Longe, rênes longues, réactivité à la voix, et pourquoi pas, lui apprendre le rassembler ou l’appuyer !

Pour ce faire, je me suis aidé du livre « travailler en main » de Hilberger Olivier qui a pu m’orienter dans les types d’exercices que je pouvais faire avec mon cheval :

https://www.vigot.fr/le-travail-en-main.html

Trotting pour travailler l’endurance

Avant de commencer votre entraînement avec votre cheval, il faut se poser quelques questions importantes pour la santé et l’évolution de votre équidé :

  • Est-il en bonne forme physique ?
  • Est-il en bonne santé ?
  • Est-ce qu’il se remet d’une blessure ?

En fonction de vos réponses à ces questions et de son âge, le trotting se fait en fractionner

en alternant périodes de pas, périodes de trot et même périodes de galop. Au fur et à mesure des semaines, votre cheval améliore son souffle, son morale et ses muscles ! Vous pourrez commencer le printemps sur de bonnes bases.

Un très bon article de Fouganza vous donne des conseils sur le fractionné à adopter au fil des semaines et de l’évolution du cheval si vous souhaitez vous mettre au trotting avec votre monture !

On espère que l’article vous a donné de bonnes idées pour continuer à monter votre cheval même si vous ne disposez pas d’installation chez vous ou dans votre écurie en été… comme en hiver !